Wagatabon

Héritage japonais

, par cyriaque ambroise

Collection de plateaux en bois sculptés à la main dans la masse. Débutée en 2019.

Expérimenter et maintenir vivant un savoir-faire traditionnels japonais. Prendre le temps de fabriquer, consciencieusement, avec de simples outils manuels. Un processus méditatif donnant naissance à des pièces sculpturales uniques faites à partir d’une matière noble et naturelle.

wagatabon tea tray 01 cyriaque ambroise
wagatabon tea tray 02 cyriaque ambroise
wagatabon tea tray 03 cyriaque ambroise
Wagatabon | Héritage japonais
Collection de plateaux à thé
Différentes essences de bois
Différentes tailles
Débutée en 2019

Wagatabon 我谷盆, plateaux à thé, lentement sculptés dans la masse sur un atedai 当て台 (établi/banc japonais) à l’aide d’un ciseau à bois, d’une gouge et d’un maillet. La pièce de bois étant préalablement équarrie à la hache à partir d’un tronc d’arbre fraichement coupé à la scie. Tronc d’arbre éthiquement sourcés provenant d’arbres qui ont poussé localement.

Techniques de fabrication :
- cyriaqueambroise.com/journal/wagatabon

P.-S.

Wagatabon : Wagata fait référence au petit village de Wagatani, à Ishikawa-ken, Japon ; et Bon signifie plateau. Le wagata-bon est un type de plateau en bois qui était autrefois confectionné par les fabricants de bardeaux de toit dans le village de Wagatani. On raconte que les plateaux y étaient fabriqués depuis le début du XVIIe siècle. Les artisans fendaient des bûches de châtaignier vert pour produire des bardeaux, et gardaient les bons morceaux pour sculpter les plateaux l’hiver venu. Le savoir-faire a disparu dans les années 1960 avant d’être ressuscité par quelques artisans japonais tels que Tatsuaki Kuroda 黒田辰秋, le premier trésor national vivant du Japon reconnu pour son travail du bois. Ce savoir-faire est aujourd’hui perpétué par une poignée d’artisans au Japon et dans le monde.